Qui dit aujourd’hui refonte de site, (surtout s’il a déjà quelques années au compteur), dit remaniement de l’arborescence. C’est impératif !

Les règles d’ergonomie, les nouvelles tendances webdesign et l’envie d’offrir à nos utilisateurs une expérience de navigation satisfaisante et simple nous imposent de revoir l’organisation du site de fond en comble.

Parmi les derniers projets que nous avons remportés, ceux des villes d’Auxerre et de Domont nous ont amenés à engager une réflexion poussée sur l’organisation des contenus.

Première étape : l’inventaire des contenus existants.

Quelles sont les pages à conserver ? Inventorier ce qui existe c’est un travail laborieux, mais c’est par là que tout commence. Cela permet de faire le tri entre ce qui compte et ce qui n’est plus d’actualité. Au passage vous allez voir qu’il est plus qu’urgent de rafraîchir certaines informations.

Les horaires erronées de la piscine municipale ne sont en aucun cas utiles à vos visiteurs, mais les dates des différents cours de natation et surtout les jours de fermeture exceptionnelle en 2017 seront très appréciés !

Deuxième étape : la définition des contenus.

Passée cette étape, vous serez sans doute fier du travail réalisé et il y a de quoi ! Mais il reste du chemin à parcourir. Car il ne s’agit pas de se laisser guider uniquement par l’existant. Il faut tenir compte des volontés stratégiques du nouveau projet. C’est pour cela qu’avec les Villes d’Auxerre et de Domont nous avons défini les forces et opportunités du territoire, au cours d’un atelier. Nous avons ainsi obtenu une liste de grands thèmes : les rubriques du futur site !

Troisième étape : la priorisation des sujets en fonction des besoins des utilisateurs.

Evidemment le résultat obtenu n’est pas parfait. En dessinant l’arborescence à l’aide d’un outil de mindmaping comme Freeplan, vous jugerez peut-être que le poids des rubriques est déséquilibré, que certains contenus rentrent au chausse-pied, que d’autres manquent… C’est le moment d’ajuster le plan de site.

Google Trends vous aidera aussi à choisir les bons mots-clés, en fonction des requêtes les plus saisies par les internautes. Google Analytics vous indiquera d’éventuelles pages stratégiques oubliées ou mal placées dans la nouvelle arborescence. Un exemple : si, comme souvent, la page consacrée à la piscine fait partie des pages les plus consultées, cela vaut la peine de la placer très haut dans votre nouvelle arborescence. Vous rendrez service à vos utilisateurs et leur éviterez de la chercher dans les limbes du site.

"Sensibilisation au digital et à la refonte d'un site web" au programme de l'atelier animé auprès des élus de la Ville de Domont.
« Sensibilisation au digital et à la refonte d’un site web » au programme de l’atelier animé auprès des élus de la Ville de Domont.

Pour conclure

S’il n’y a pas de recette miracle pour créer une arborescence de site, un minimum de méthode s’impose. C’est comme vouloir faire entrer le contenu d’une armoire à huit tiroirs dans quatre boîtes, ça demande un peu de réflexion et de détermination.
Le travail sur l’arborescence est aussi le point de départ d’un chantier plus large de restructuration, d’optimisation et de gestion des contenus, désormais au coeur du tout projet digital. C’est donc le moment de se mettre en ordre de marche pour produire un contenu de qualité… dans la durée.

Vous voulez retravailler l’arborescence de votre site ? Avoir un avis extérieur ? Contactez-nous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>