Au premier abord, l’information peut prêter à sourire, mais pas à EU. La petite ville de Seine-Maritime, « la plus ancienne commune » de Normandie songerait à changer de nom à cause d’un manque de visibilité sur Internet.

Un manque significatif de visibilité sur le Web

Selon Jacques RICHARD, le président de son office de tourisme : « Sur le guide du routard, « Eu » aboutit à l’Europe, aux Etats-Unis et même à certains commentaires d’internautes comportant le participe passé d’avoir. Difficile de trouver notre petite ville normande au milieu de cette foule de réponses ! Lorsque l’on tape « Eu » sur tourisme.gouvernement.fr, le moteur de recherche réclame la vérification de l’orthographe. Quant à celui de l’office des tourismes de France, il ne permet pas les recherches de moins de trois caractères ». L’exercice se révèle encore plus parlant lorsqu’on compare la première page de résultats de google selon que l’on se connecte sur google.fr ou google.com (voir ci-après).

Un impact non négligeable sur la taxe de séjour

Plus sérieusement, s’il ne s’agit pas d’une première en matière de changement de nom (souvenez-vous de Châlons-sur-Marne devenue Châlons-en-Champagne) c’est bien la première fois à notre connaissance qu’Internet est mis en cause. Toujours selon M. RICHARD, ce mauvais référencement expliquerait la baisse significative de la taxe de séjour perçue en 2008 (divisée par trois tout de même selon RUE89). Pour Mme Marie-Françoise Gaouyer, première élue, la seule solution consiste à changer de nom : Eu-en-Normandie ou Eu-le-Château ?

Le buzz marketing à l’heure de la compétitivité des territoires ?

A la lecture de ces quelques éléments, l’opération de communication évoque un buzz marketing savamment orchestré mais certainement indispensable s’il fallait attendre les quatre ans nécessaires à une éventuelle procédure administrative. Selon RUE89, un hôtelier de la ville aurait d’ailleurs déjà préféré se rattacher au Tréport sur les sites touristiques pour être sûr d’exister. L’information qui est en tout cas très largement reprise sur Internet démontre, s’il le fallait encore, qu’à l’heure où la compétitivité des territoires grandit, la maîtrise d’Internet est devenu indispensable en matière de marketing territorial !

A lire aussi :

Filtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>